Chez Marie
 









 



ORPIN

Sedum telephium
Famille des Crassulacées


NOMS COMMUNS :
Reprise, Herbe à la coupure, joubarbe de vigne, Herbe aux charpentiers, Grassette

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, des mucilages, des sucres, un glucoside, des alcaloïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles et les fleurs

DESCRIPTION :

L'orpin est une plante robuste pouvant atteindre 80 cm de haut, à tige droite, rameuse au sommet. Ses larges feuilles, sessiles, ovales-oblongues sont persistantes, plates et charnues, d'un vert glauque et ses fleurs sont pourpres, rougeâtres ou blanches, groupées en inflorescence dense au sommet de la tige. Le fruit est une capsule contenant un grand nombre de petites semences.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Europe centrale et du Nord, cette plante pousse aussi dans les Pyrénées. Elle croît dans les terrains pierreux et on la trouve habituellement entre les ceps de vigne. Cueillir les feuilles et les fleurs durant tout l'été. Sécher au soleil.


PROPRIÉTÉS :

- Vulnéraire
- Émolliente
- Anti-inflammatoire
- Antiseptique
- Astringente

INDICATIONS :

- Blessures
- Brûlures
- Ulcères cutanés
- Cors


UN PEU D'HISTOIRE :

Le mot latin telephium dérive de Telephius, nom du fis d'Hercule. Selon la légende, il aurait été guéri d'une blessure à la jambe occasionnée lors d'une bataille grâce à cette plante.
Autrefois, on la cueillait la nuit de la St-Jean pour connaître l'avenir d'une relation amoureuse. On effeuillait la tige comme on le fait avec les pétales de marguerite.
En Scandinavie, on plantait du grand orpin sur le toit des maisons pour les protéger de la foudre.

ATTENTION :

On ne connaît pas d'usage par voie interne !


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.