Chez Marie
 









 



PERVENCHE DE MADAGASCAR
Vinca rosea, syn. Catharanthus roseus

Famille des Apocynacées


NOMS COMMUNS :
Rose amère, Grande pervenche, Pervenche tropicale

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des alcaloïdes (plus de 70)

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les parties aériennes et les racines

DESCRIPTION :

La pervenche de Madagascar est un sous-arbrisseau de 60 cm de haut, charnu et vivace, à système racinaire puissant. Les feuilles, simples, ovales, opposées et pétiolées sont luisantes. Les fleurs, odorantes variant du blanc au rouge, sont solitaires ou géminées. La tige contient un latex laiteux toxique. Ses fruits secs se composent de 2 follicules étroits et cylindriques, qui renferment des graines à tégument brun.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Amérique du Sud et non de Madagascar, cette plante est répandue dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales. Elle est également cultivée comme plante ornementale. Elle pousse à basse altitude. Elle se rencontre à l'état subspontané sur les côtes sablonneuses, les terrains incultes. Sa culture se fait par graines. On la récolte en été.


PROPRIÉTÉS :

- Vermifuge
- Purgative
- Diurétique
- Antidiabétique

INDICATIONS :

- Diabète
- Hypertension
- Constipation
- Asthme
- Troubles menstruelles


UN PEU D'HISTOIRE :

Autrefois, la pervenche était appelée "violette de sorcier", en référence à son utilisation dans la fabrication des sortilèges et des philtres d'amour.
Au Moyen Age, elle passait pour chasser les mauvais esprits; on la portait en guirlandes pour se protéger.
En Italie, on déposait des couronnes de pervenches sur la tombe des nourrissons, et la fleur portait le nom de pleur de la mort.

ATTENTION :

Ne l'utiliser que sous contrôle médical.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.