Chez Marie
 









 



PÉTASITE OFFICINALE
Petasites hibridus

Famille des Composées


NOMS COMMUNS :
Phybride vulgaire, Chapeau-du-diable, Chapelière, Herbe à la peste

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des mucilages, une huile essentielle, du tanin, de la résine, des alcaloïdes, des flavonoïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les fleurs, les feuilles et les racines

DESCRIPTION :

La pétasite est une plante herbacée vivace pouvant mesurer jusqu'à 1 mètre de haut. Elle possède un rhizome épais et rampant , ainsi qu'une racine charnue. La hampe florale est recouverte d'une pubescence grisâtre, elle est creusée et dotée de feuilles écailleuses. Les feuilles situées à la base apparaissent après la floraison, elles sont dotées d'un limbe large, d'une forme pouvant varier de l'arrondi-cordiforme au triangulaire-réniforme. Elles sont d'un vert terne sur la face extérieure et d'un gris vert sur la face inférieure qui est aussi tomenteuse. En outre, le bord est denté et légèrement sinué. Le pétiole est long. Les fleurs sont d'un rose violacé, leur forme est tubulaire et elles sont rassemblés en capitules réunis à leur tour en racèmes denses, terminaux, pyramidaux. Le fruit est un akène cylindrique, doté d'une aigrette de fines soies.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Cette plante est présente quasiment dans toute l'Europe et au nord-ouest de l'Asie. Très répandu en France, on la trouve sur les rives des cours d'eau, dans les prairies humides, parmi les décombres et dans les endroits humides, en général. Elle croît jusqu'à 1 400 mètres d'altitude. Déterrer le rhizome à la fin de l'été (août - septembre). Sécher à l'ombre ou au soleil. Les fleurs sont cueillies un peu avant la complète floraison, entre mars et mai. Les feuilles se récoltent en été (juin - juillet) et sont séchées à l'ombre dans un lieu aéré.


PROPRIÉTÉS :

- Expectorante
- Diurétique
- Analgésique
- Sudorifère
- Antispasmodique

INDICATIONS :

- Hypertension
- Artériosclérose
- Toux
- Asthme
- Rhinite allergique


UN PEU D'HISTOIRE :

« Pétasite » vient du mot grec petasos, qui désigne un chapeau de feutre à larges bords que portaient les pâtres grecs (un « pétase » en français), en référence aux immenses feuilles de l'arbuste dont, jadis, on se servait pour envelopper les mottes de beurre afin de les protéger de la chaleur. D'où son nom anglais butterbur.

ATTENTION :

Ne pas prendre de pétasite durant la grossesse ou l'allaitement, ni en cas de précédent d'hépatite ou de maladie hépatique.
Il a été rapporté des troubles gastro-intestinaux légers et passagers et, rarement, des vomissements, de la diarrhée et des éruptions.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.