Chez Marie
 









 



POIRIER COMMUN

Pirus communis
Famille des Rosacées


NOMS COMMUNS :
Poirier sauvage, Aigrin, Blossonier

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des vitamines, des sels minéraux, des glucides, des oligo-éléments, des tanins

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles et l'écorce

DESCRIPTION :

Le poirier est un petit arbre à port pyramidal dont les jeunes rameaux sont épineux. Il s'enracine fortement et peut avec les années atteindre 15 mètres de haut et 2 à 3 mètres de circonférence. Sa croissance est lente. Il vit 200 à 300 ans. Ses fleurs qui apparaissent en avril-mai répandent une odeur forte. Son fruit tacheté, à chair un peu épaisse, est d'un goût âpre et acide. Sur le même arbre, les fruits peuvent prendre une forme ovale ou ronde.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire du Moyen-Orient et du nord de l'Asie centrale, le poirier pousse spontanément dans toutes les régions tempérées d'Europe et d'Asie occidentale. Le poirier sauvage se rencontre dans les plaines, sur les collines et dans les basses montagnes, jusqu'à 1200 mètres d'altitude.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Fébrifuge
- Diurétique
- Dépurative
- Stomachique
- Laxative

INDICATIONS :

- Asthénie
- Surmenage
- Dyspepsie
- Rhumatismes
- Goutte
- Cystites


UN PEU D'HISTOIRE :

Cultivée il y a 4000 ans, c'est Homère, considérant la poire comme un « cadeau des dieux », qui incita ses contemporains à donner au poirier un soin tout particulier. Ce conseil fut suivi à la lettre puisque de six variétés recensées, les Romains passèrent à 50 sous l'Empire.
Cuite, elle accompagne les viandes jusqu'au XVIe siècle. On découvre alors que certaines variétés peuvent se manger ... crues! C'est la reine Margot qui donne le ton à cette coutume de la poire cuite. En évoquant son en-cas favori, elle raconte: "je me contente comme collation de deux cailles roulées dans une feuille de vigne et d'une poire cuite à point entre deux braises.

ATTENTION :

 


AUTRES ESPÈCES :

Le poirier sauvage (Pyrus piraster), ainsi que plusieurs autres espèces se rencontrent à l'état sauvage dans nos régions : le poirier à feuilles de sauge (P. salvifolia), le poirier des neiges (P. nivalis), la poirasse (P. cordata) et le poirier à feuilles d'amandier (P. amygdalifolius).

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.