Chez Marie
 









 



POLYPODE
Polypodium vulgare

Famille des Polypodiacées


NOMS COMMUNS :
Polypode de chêne, Réglisse des bois, Fougère réglisse, Fougère douce, Tripe de roche

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, des huiles essentielles, du mucilage, du sucre, des amidons

PARTIES UTILISÉES :
Le rhizome

DESCRIPTION :

Le polypode est une plante vivace à rhizome long, épais, charnu, traçant, couvert d'écailles, brun noirâtre, qui donne naissance à des racines dessous et des feuilles dessus. Celles-ci ressemblent beaucoup à celles de la fougère : longues de 20 à 50 cm, longuement pétiolées, leur limbe est divisé en lobes alternes, rapprochés, lancéolés, à peine dentés. Les organes reproducteurs, les spores, sont renfermés dans des sporanges qui naissent à la face inférieure des frondes.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun dans les régions tempérées de l'Europe, le polypode se trouve dans les bois, au pied des murs ombragés, il peut pousser jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. La plante se multiplie par fragmentation des racines à l'automne ou au printemps. La récolte des rhizomes se pratique de juillet à septembre. Lavés, coupés, mettez-les à sécher dans des locaux chauds et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Laxatif doux
- Expectorante
- Diurétique

INDICATIONS :

- Toux
- Bronchite chronique
- Constipation


UN PEU D'HISTOIRE :

Au Moyen-âge, il est question de cette fougère dans les recueils manuscrits de recettes, pour un emploi fort imprévu : l'extraction des projectiles.

ATTENTION :

A éviter en cas de grossesse et d'allaitement.
En application, le polypode peut provoquer de l'urticaire.

AUTRES ESPÈCES :

Le polypode-réglisse (Polypodium glycyrrhiza) était utilisé par les Indiens comme édulcorant et contre les maux de gorge.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.