POTENTILLE ANSÉRINE
Potentilla anserina

Famille des Rosacées


NOMS COMMUNS :
Argentine, Ansérine, Patte d'oie, Bec d'oie, Potentille aux oies, Herbe à cochon

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, de la résine, de l'amidon, de la gomme, de la cire

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles et les fleurs

DESCRIPTION :

La potentille ansérine est une plante vivace, haute de 50 cm, à tige rampante, épaisse, munie de racines grêles, chevelues, brunâtres. De la tige partent des feuilles pourvues de 15 à 25 folioles dentées, vertes à la face supérieure, claires en dessous. Les fleurs, grandes, d'un beau jaune, visibles de juin à septembre, sont solitaires à l'extrémité de pédoncules plus ou moins longs. Le fruit est un akène réniforme.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe, la potentille ansérine se trouve sur les bords des fossés, dans des endroits humides, elle peut atteindre 1 700 mètres d'altitude. Sa multiplication s'effectue par semis des graines au printemps ou par division des touffes. La récolte des feuilles se pratique en juin-juillet. Réunies en bouquets, on les fait sécher en guirlandes dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Antispasmodique
- Astringente
- Tonique

INDICATIONS :

- Diarrhées
- Hémorragies
- Règles douloureuses


UN PEU D'HISTOIRE :

Fondée sur le chiffre 5, cette plante est pour les Américains l'herbe à cing doigts : amour, argent, pouvoir, santé, sagesse. Il arrive parfois de trouver des potentilles à sept doigts; elles constituent des talismans irremplaçables.

ATTENTION :

Utiliser la plante fraîche et ne jamais faire de préparation de potentille dans des ustensiles métalliques (non émaillés).

AUTRES ESPÈCES :

On utilise de la même manière les racines des espèces suivantes : la potentille rampante (Potentilla reptans), quintefeuille ou pentaphyllum, la potentille printanière (P. verna), la tormentille (P. tormentilla)

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.