Chez Marie
 









 



RAIFORT
Cochlearia armorica, syn. Armoracia rustanica

Famille des Brassicacées
 


NOMS COMMUNS :
Armorica rustique, Cranson rustique, Moutarde des capucins, Cran de Bretagne, Radis de cheval, Mérédik, Moutardelle, Herbe aux cuillers

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, de la vitamine C, des sels minéraux, des tanins, des stérols

PARTIES UTILISÉES :
Les racines et les feuilles

DESCRIPTION :

Le raifort est une plante vivace à souche robuste, d'où partent des racines épaisses, charnues, ramifiées. Les tiges, dressées, qui dépassent 1 mètre, sont creuses, sillonnées, rameuses sur la hauteur. Les feuilles à la base sont grandes, ovales, longuement pétiolées; sur la partie moyenne, elles sont profondément divisées; sur la hauteur, lancéolées et crénelées. Les fleurs, blanches, petites, visibles en mai-juin, sont disposées en grappes terminales. Le fruit, rond, renferme des graines stériles.


CULTURE ET RÉCOLTE :

D'origine slave, le raifort est commun en Europe, il aime les endroits frais et ombragés. Sa multiplication se réalise par fragment des racines à l'automne ou au printemps. Les racines se récoltent sur des pieds d'au moins 3 ans d'âge. Elles sont coupées et mises à sécher dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Antiscorbutique
- Digestive
- Diurétique
- Apéritive
- Expectorante

INDICATIONS :

- Goutte
- Rhumatismes
- Arthrite
- Toux


UN PEU D'HISTOIRE :

Voici une petite croyance qui devrait, à elle seule, motiver toutes les régions, à l’image de l’Alsace qui est la seule productrice de raifort en France, à développer la culture de cette diabolique racine : mettre un morceau de raifort dans sa bourse fera qu’elle ne sera jamais vide !
Et si vous n’êtes pas encore convaincu, et pour la petite histoire, voici la déclaration de l’oracle de Delphes parlant à Apollon “le radis vaut son poids en plomb, la betterave son poids en argent et le raifort, son poids en or”.
Depuis des temps très reculés, le Raifort est utilisé en cuisine et en médecine, principalement par les peuples slaves et germaniques. Des traces de sa culture en Europe centrale, existent depuis le XIIème siècle. Son nom provient du vieux français : Raïz (racine) fors (âcre et piquant).
 
USAGE CULINAIRE :

Les jeunes feuilles peuvent être ajoutées aux salades pour en relever le goût.
 

ATTENTION :

Eviter d'utiliser le jus de raifort pur ainsi que la teinture-mère ou les extraits. On évitera également de la donner aux enfants et aux sujets sensibles, l'action rubéfiante de la plante pouvant provoquer un afflux sanguin et des inflammations. L'huile essentielle peut entraîner, au contact de la peau, des rougeurs et des irritations importantes.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.