Chez Marie
 









 



ROMARIN
Rosmarinus officinalis

Famille des Labiées


NOMS COMMUNS :
Rose marine, Encensier, Herbe aux couronnes, Romarin des troubadours

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des tanins, des résines, des principes amers, des flavonoïdes

PARTIES UTILISÉES :
Les sommités fleuries et les feuilles

DESCRIPTION :

Le romarin est un arbrisseau dont la tige, qui peut atteindre 2 mètres, est couverte d'une écorce grisâtre. Elle se divise en nombreux rameaux opposés, tortueux. Les feuilles, opposées, étroites, lancéolées, linéaires, à bords roulés en dessous, sont vert foncé et luisantes à la face supérieure. Les fleurs, bleu violacé, visibles de janvier à mai, sont groupées à l'extrémité des rameaux, à la base des feuilles. Le fruit, ovoïde, est entouré d'un calice persistant.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Le romarin se trouve dans toutes les contrées méridionales de l'Europe, de préférence dans les lieux secs et arides, exposés au soleil. Sa multiplication se réalise par semis des graines, boutures ou division des pieds, à l'automne ou au printemps. Plusieurs récoltes peuvent se faire, dès le printemps, en mai-juillet et septembre. On suspend les tiges réunies en bouquets, dont on détache les feuilles après un séchage complet.


PROPRIÉTÉS :

- Antiseptique
- Diurétique
- Stimulante
- Apéritive
- Tonique
- Digestive

INDICATIONS :

- Digestion difficile
- Rhumatismes
- Constipation
- Surmenage physique et intellectuel




UN PEU D'HISTOIRE :

Une herbe de santé par excellence, capable également de provoquer l'affection. Jadis, en Sicile, on en confectionnait des poupées à l'image des personnes malades pour hâter leur guérison.

 

USAGE CULINAIRE :

Le romarin est l'une des herbes les plus utilisées en cuisine. Il accompagne agréablement la viande, en particulier l'agneau. Il est délicieux dans les ragouts et les sauces à la tomate, avec le poisson cuit au four, le riz, la salade, les œufs, les pommes, les jus de fruits, le vinaigre et l'huile.

ATTENTION :

L'huile essentielle de romarin est déconseillée en usage interne et contre-indiqué chez l'enfant et la femme enceinte.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.