Chez Marie
 









 



SANTOLINE
Santolina chamaecyparissus
Famille des Composées


NOMS COMMUNS :
Petit cyprès, Cyprès nain, Faux cyprès, Aurone femelle, Garde-robe

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des terpènes, un alcool, des tanins, une résine, un principe amer, un alcaloïde

PARTIES UTILISÉES :
Les semences, les feuilles et les fleurs

DESCRIPTION :

La santoline est un sous-arbrisseau à racines ligneuses et épaisses. Les tiges, de 20 à 50 cm, sont épaisses, droites, rameuses, buissonnantes. Les feuilles, alternes, pétiolées, linéaires, très étroites, sont dentées, épaisses, charnues. Les fleurs, jaunes, visibles en juillet-août, sont groupées en capitules globuleux à l'extrémité des tiges. Le fruit est oblong.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe méridionale, la santoline préfère les terrains calcaires jusqu'à 1 000 mètres d'altitude. Sa multiplication se fait pat division des touffes ou par bouturage des rameaux. On récolte les fleurs au moment de la floraison en été, 15 à 20 cm à partir de la hauteur pour avoir un maximum de fleurs. Faites-les sécher à plat dans des endroits secs et aérés. Les feuilles sont récoltées en mai et les semences à maturité.


PROPRIÉTÉS :

- Emménagogue
- Tonique
- Vermifuge
- Antispasmodique
- Vulnéraire

INDICATIONS :

- Règles douloureuses
- Vers intestinaux
- Crampes d'estomac



UN PEU D'HISTOIRE :

En Allemagne, autrefois, les femmes mettaient un brin de santoline dans leur missel... pour ne pas s'endormir pendant l'office.

USAGE CULINAIRE :

La santoline petit-cyprès peut, à la rigueur, remplacer le romarin dans les sablés. .

ATTENTION :

Consulter un praticien avant d'utiliser cette plante.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.