Chez Marie
 









 



SARRIETTE
Satureja hortensis
Famille des Lamiacées


NOMS COMMUNS :
Sarriette des jardins, Sadrée, Savourée, Herbe de saint Julien, Pebre d'ai

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des tanins

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles et les sommités fleuries

DESCRIPTION :

La sarriette est une plante annuelle à racine un peu chevelue. Les tiges, de 20 à 40 cm, sont vert rougeâtre, rameuses, diffuses. Les feuilles, opposées, courtement pétiolées, petites, étroites, sont de couleur vert terne. Les fleurs, ponctuées de rouge, quelquefois blanches, petites, groupées par deux ou trois à la base des feuilles, apparaissent de juillet à octobre. Le fruit est arrondi, entouré d'un calice.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe méridionale, la sarriette préfère les lieux arides, pierreux et découverts. Elle se multiplie par semis des graines au printemps. On récolte les plantes à la belle saison en pleine floraison. Réunies en bouquets, on les suspend ensuite dans des endroits secs et aérés jusqu'à séchage complet. On en détache ensuite les feuilles par simple battage.


PROPRIÉTÉS :

- Antiputride
- Aphrodisiaque
- Tonique
- Digestive
- Antispasmodique

INDICATIONS :

- Colites
- Diarrhées
- Cystites
- Mycoses cutanées


UN PEU D'HISTOIRE :

De toutes les herbes cultivées dans les monastères et les couvents, la sarriette était la seule exclue. On lui prêtait en effet de telles vertus dynamisantes qu'autrement on aurait entendu les soutanes sonner comme des cloches de bronze.

 

USAGE CULINAIRE :

Les deux espèces utilisées en cuisine sont la sarriette commune et la sarriette vivace. Les autres espèces sont également comestibles, mais moins savoureuses. La sarriette parfume agréablement les légumes frais et secs, le porc et le gibier.  Sa saveur étant forte et poivrée, il faut en user avec parcimonie dans les salades.
 

 

BEAUTÉ:

Un bain de pieds avec de la sarriette apaise les pieds fatigués tout en ayant une action purifiante et déodorante.

 

ATTENTION :

L'huile essentielle risque, en usage externe, d'irriter la peau. Par voie orale, on ne doit la prendre que sur prescription médicale.
 

AUTRES ESPÈCES :

Il existe plus de 150 espèces du genre Satureja réparties dans plusieurs régions tempérées du monde, notamment dans le bassin méditerranéen et dans les Andes.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.