Chez Marie
 









 



SAUGE
Salvia officinalis
Famille des Labiées


NOMS COMMUNS :
Sauge de Grèce, Grande sauge, Herbe sacrée, Thé de France, Thé de Grèce, Thé d'Europe

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des principes amers, des flavonoïdes, de la vitamine B1 et C, des tanins, des enzymes...

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles et les sommités fleuries

DESCRIPTION :

La sauge est un sous-arbrisseau à racine ligneuse, brunâtre, fibreuse. La tige, de 20 à 30 cm, est très rameuse. Les feuilles, opposées, pétiolées, ovales, rugueuses, blanchâtres, persistent l'hiver grâce au revêtement de poils laineux qui les protège. Les fleurs, bleu-rose lilas, visibles de mai à août, sont grandes, groupées à la base des feuilles supérieures; l'ensemble forme de grands épis.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe, plus spécialement dans les régions méridionales, la sauge aime les terres chaudes, légères, rocailleuses. Malgré ses poils laineux, elle craint les gelées. Sa multiplication s'effectue par semis au début du printemps et repiquage 2 mois plus tard, puis replantation définitive à l'automne. On peut également en faire des boutures ou diviser les touffes. La récolte des feuilles se fait au printemps et à l'automne, plusieurs coupes peuvent être réalisées.


PROPRIÉTÉS :

- Digestive
- Antisudorale
- Fébrifuge
- Antispasmodique
- Astringente
- Antiseptique

INDICATIONS :

- Transpiration
- Ménopause
- Bronchites
- Asthme
- Troubles digestifs
- Maux de gorge


UN PEU D'HISTOIRE :

Le dicton " qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin de médecin" est éloquent.
Une légende explique la raison des propriétés bénéfiques de la sauge. Marie, poursuivie avec l'Enfant Jésus par les bourreaux d'Hérode, demanda à la rose, puis à la giroflée de les cacher. Elles refusèrent. La sauge, par contre, se développa tant qu'elle put et les dissimula sous ses feuilles douces et odorantes. Depuis ce temps, les roses piquent, les giroflées ne sentent pas bon et la sauge dispense toutes les vertus...
 

USAGE CULINAIRE :

Employée avec modération, elle apporte une saveur délicieuse. Elle est meilleure fraîche, en petite quantité et se marie particulièrement bien avec le porc et le veau.

ATTENTION :

L'huile essentielle de sauge peut provoquer des convulsions de type épileptique et pourrait être toxique pour le système nerveux en raison de sa haute teneur en thujone, un composé aromatique présent notamment dans l'absinthe

AUTRES ESPÈCES :

La sauge employée par les Anciens était sans doute la sauge trilobée (Salvia triloba). On utilise également la sauge d'Espagne (S. lavandulifolia), la sauge sclarée (S. sclarea), peu utilisée de nos jours.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.