Chez Marie
 









 



SERPOLET
Thymus serpyllum
Famille des Labiées


NOMS COMMUNS :
Serpoule, Thym sauvage, Pillolet, Thym serpolet, Farigoule

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, un principe amer, du tanin, des flavonoïdes, des résines

PARTIES UTILISÉES :
Les sommités fleuries et les feuilles

DESCRIPTION :

Le serpolet est un sous-arbrisseau à racines ligneuses et rameuses. Les tiges, cylindriques, rameuses, grisâtres, sont généralement couchées. Les feuilles, alternes, ovales, sont petites mais plus grandes que celles du thym. Les fleurs, roses, blanches ou pourpres, visibles de juin à octobre, sont groupées en épis courts sur des tiges florifères munies de quelques feuilles. Le fruit est ovoïde, arrondi.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun en Europe, surtout dans les régions méridionales, le serpolet aime les terrains secs et pierreux, il peut pousser jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. Sa multiplication s'effectue par division des touffes au printemps ou à l'automne. La récolte peut se pratiquer 2 fois par an, en juin et en septembre. Réunies en bouquets, les plantes sont mises à sécher à l'ombre ou au soleil. On procède ensuite à un léger battage pour en détacher les feuilles, ou bien on les coupe.


PROPRIÉTÉS :

- Tonique
- Stimulante
- Antispasmodique
- Diurétique

INDICATIONS :

- Aphtes
- Ballonnements
- Rhume
- Toux


UN PEU D'HISTOIRE :

Les soldats romains prenaient des bains de Serpolet pour acquérir de l’énergie. Ainsi, dès l’Antiquité, on connaissait ses propriétés antiseptiques: les Egyptiens l’incorporaient dans les onguents pour la momification. Au M.A., les nobles portaient de petits bouquets pour se prémunir des odeurs et des microbes du peuple.


ATTENTION :

Aucune toxicité n'a été signalée lorsqu'il est utilisé aux doses thérapeutiques. L'usage interne de l'huile essentielle reste cependant du ressort du médecin traitant.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.