Chez Marie
 









 



SORBIER
Sorbus aucuparia
Famille des Rosacées


NOMS COMMUNS :
Sorbier sauvage, Sorbier des grives, Sorbier des oiseaux

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des acides organiques, des tanins, des sucres, de la vitamine C

PARTIES UTILISÉES :
Les fruits

DESCRIPTION :

Le sorbier est un arbre à racines pivotantes munies de nombreuses ramifications latérales traçantes. Il peut atteindre 10 à 15 mètres de haut. Sa tige est droite et couverte d'une écorce brunâtre. Les feuilles, alternes, sont divisées en folioles oblongues et dentées. Les fleurs, blanches, visibles de mai à juin, sont groupées en corymbes. Le fruit est globuleux et charnu, en forme de petite pomme.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun en Europe méridionale, le sorbier se trouve rarement au-dessus de 700 mètres d'altitude. Sa multiplication se réalise par le semis des graines dès le printemps sous verre ou en pleine terre. On sèche les fruits dès leur maturité dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Antiscorbutique
- Astringente

INDICATIONS :

- Diarrhées
- Dysenteries
- Maux de gorge
- Hémorroïdes
- Pertes blanches


UN PEU D'HISTOIRE :

Un arbre vraiment utile puisque, planté près de la maison, il en éloigne la foudre, et, dans un cimetière, il empêche les morts de sortir la nuit. De même, si vous vous taillez un bâton dans son bois, vous pourrez voyager sans crainte d'être agressé. C'est du moins ce que l'on croit en Angleterre.

ATTENTION :

Oter les graines toxiques avant d'utiliser le fruit comme aliment ou comme médicament.

 

AUTRES ESPÈCES :

Le sorbier domestique (Sorbus domestica) était cultivé jadis pour ses gros fruits bruns.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.