Chez Marie
 









 



TANAISIE
Tanacetum vulgare
Famille des Composées


NOMS COMMUNS :
Herbe amère, Herbe de saint Marc, Athanase, Tanacée, Herbe aux vers, Sent bon, Barbotine

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une essence, du camphre, de la résine, du tanin, de la gomme, des glycosides, des coumarines, des flavonoïdes

PARTIES UTILISÉES :
Les fleurs

DESCRIPTION :

La tanaisie est une plante vivace à rhizome ligneux, long et rameux. Les tiges, de 50 cm à 1 mètre, fortement striées, sont fermes et dressées. Les feuilles, alternes, sont divisées en segments oblongs, incisés, dentés, d'un très beau vert. Les fleurs, jaunes, visibles de juillet à septembre, sont groupées en capitule, l'ensemble constitue un corymbe compact. Le fruit est un akène surmonté d'un rebord denté.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe, dans les champs, les lieux incultes, la tanaisie ne pousse pas au-dessus de 1 400 mètres d'altitude. Sa multiplication s'effectue par semis au printemps, ou par division des touffes au printemps ou à l'automne, dans une terre légère bien exposée. Les fleurs se récoltent en pleine floraison. Coupez les plantes, réunissez-les en bouquets, suspendez-les dans des endroits secs et aérés; après séchage, séparez les fleurs des plantes.


PROPRIÉTÉS :

- Tonique
- Apéritive
- Digestive
- Fébrifuge
- Vermifuge

INDICATIONS :

- Règles douloureuses
- Goutte
- Rhumatismes
- Poux

 


UN PEU D'HISTOIRE :

En Basse-Bretagne, pour ne pas avoir de fièvre de l'année, on buvait une tisane de cette plante, le lundi et le mardi de Pâques. En Belgique, des bouquets de tanaisie étaient bénis le jour de l'Assomption, puis conservés précieusement.

ATTENTION :

N'utiliser la tanaisie que sous contrôle médical, son innocuité n'étant pas garantie.
Déconseillée pendant la grossesse.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.