Chez Marie
 









 



TROÈNE
Ligustrum vulgare
Famille des Oléacées


NOMS COMMUNS :
Tronille, Trougne, Raisin des chiens, Frézillon, Bois noir

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Un principe amer, du tanin, de la résine, un hétéroside

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

Le troène est un arbrisseau dont la tige, de 3 à 4 mètres, se divise dès la base en rameaux flexibles couverts d'une écorce grisâtre. Les feuilles, apposées, légèrement pétiolées, oblongues et lancéolées, sont fermes, luisantes, d'un très beau vert. Les fleurs, blanches, visibles en mai, portées sur des pédoncules, sont groupées en corymbes à l'extrémité des rameaux. Le fruit, globuleux, noir, contient plusieurs graines.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun en Europe, le troène se trouve en lisière des bois, dans les buissons. Sa multiplication s'effectue par semis des graines et repiquage ensuite, ou par boutures. Les feuilles se récoltent durant tout l'été, évitez malgré tout de le faire en bordure de routes en raison de la pollution. Faites sécher dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Cicatrisante

INDICATIONS :

- Diarrhées
- Règles trop abondantes
- Escarres


UN PEU D'HISTOIRE :

Ligustrum est l'ancien nom latin de ces arbustes, d'origine et de sens primitif inconnus. Quant à Troène, en vieux français Troine, c'est un mot emprunté au germanique Trugil.


ATTENTION :

Ne pas avaler les baies noires, toxiques, qui produisent une entérique drastique, avec crampes et vomissements. Elles contiennent un poison capillaire qui irrite également la peau.

 

AUTRES ESPÈCES :

Les fruits du troène de Chine (Ligustrum lucidum), originaire d'Extrême-Orient, sont actuellement étudiés pour leurs propriétés antivirales et antioxydantes.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.