VERVEINE ODORANTE
Lippia citriodora
Famille des Verbénacées


NOMS COMMUNS :
Verveine citronnelle, Citronnelle, Verveine à trois feuilles, Thé arabe, Herbe à Louise

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une essence, des acides, des terpènes, des acétones, des tanins, des flavonoïdes

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

La verveine odorante est un arbrisseau qui peut atteindre 2 mètres. La tige est anguleuse, cannelée et ramifiée. Les feuilles sont opposées, lancéolées, à pétiole très court. La face supérieure de ces feuilles est lisse, tandis que leur face inférieure est recouverte de nodosités mouchetées. Les fleurs, rose violacé, visibles en juillet-août, sont petites, nombreuses, groupées en épis terminaux. Le fruit, petit, renferme deux graines.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire du Chili, cultivée dans le Midi et en Afrique du Nord, la verveine odorante aime les sols frais, consistants, perméables, exposés au sud. Sa multiplication se réalise par éclat des pieds à l'automne, ou par marcottage au printemps. Les feuilles se récoltent à la belle saison, on les sèche à l'ombre dans des locaux secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Digestive
- Antispasmodique
- Antinévralgique

INDICATIONS :

- Digestion difficile
- Migraine


UN PEU D'HISTOIRE :

La verveine est surtout une « plante d'amour », connue dans le monde galloromain pour ranimer la flamme et, à ce titre, dédiée à Vénus. Les recettes pour se faire aimer sont très nombreuses. Certaines exigent une mise en scène, comme celle-ci du XVIIe siècle Le premier vendredi de la nouvelle lune, il faut avoir un couteau neuf et aller cueillir une verveine. Il faut se mettre à genoux, la face tournée vers le soleil levant et, coupant la dite herbe avec le couteau, dire : « Sara isquina safos ; je te cueille, herbe puissante, afin que tu me serves à ce que je voudray. » Puis vous vous lèverez sans regarder derrière vous. Étant dans votre chambre, vous la ferez sécher et pulvériser et vous ferez avaler cette poudre à la personne.
On dit dans la Vienne qu'uriner sur de la verveine porte bonheur.

USAGE CULINAIRE :

Utilisez les feuilles fraîches pour aromatiser l'huile et le vinaigre, les breuvages, les bonbons, la gelée de pommes, les gâteaux et les farces.
 
ATTENTION :

En usage modéré, aucune toxicité ni effet secondaire n'ont été signalés à ce jour.
 
AUTRES ESPÈCES :

D'autres espèces voisines sont employées pour leurs vertus médicinales, telle Lippia dulcis, appréciée au Mexique comme expectorant.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.