Chez Marie
 









 



VIORNE

Viburnum opulus
Famille des Lamiacées


NOMS COMMUNS :
Obier, Boule de neige, Rose de Gueldre, Bois à quenouille, Mancienne bâtarde

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Un principe amer, des flavonoïdes, des coumarines, du tanin, des résines, une huile essentielle

PARTIES UTILIS
ÉES :
L'écorce

 

DESCRIPTION :

La viorne obier est un arbrisseau, de 3 mètres de haut, aux rameaux glabres et fragiles. Ses feuilles, assez longues, à 5 lobes, sinuées, légèrement pubescentes sur leur face inférieure, sont pourvues d'un pétiole porteur de 2 à 4 grosses glandes nectarifères cupuliformes. En juin, s'expriment, en cymes ombelliformes, des fleurs blanches, à peu près inodores. Le fruit est une baie globuleuse, d'un rouge écarlate luisant à maturité.


 
CULTURE ET RÉCOLTE :

C'est une plante courante dans les régions boisées froides et humides de toute l'Europe. On la trouve également en Amérique du Nord et en Asie. On la multiplie par boutures ou par éclats des pieds. On récolte l'écorce à l'automne et les fruits à leur maturité.


 

PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Sédative
- Antispasmodique
- Diurétique
- Tonique veineux

INDICATIONS :

- Névralgies
- Règles douloureuses
- Coliques
- Contractions musculaires
- Varices
- Hémorroïdes


UN PEU D'HISTOIRE :

Le nom viburnum, également écrit viburna, désignait déjà la viorne chez les Romains. Il pourrait venir du verbe vieo (= lier, attacher, tresser), les rameaux de certaines espèces ayant souvent été utilisés pour la confection de liens grossiers.

ATTENTION :

Les baies sont vénéneuses; elles sont irritantes pour le conduit digestif et provoque des gastro-entérites.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.