Chez Marie
 









 



VULNÉRAIRE DES ALPES
Anthyllis vulneraria
Famille des Légumineuses


NOMS COMMUNS :
Anthyllide vulnéraire, Trèfle jaune des sables, Triolet

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Du tanin, des mucilages, des substances colorantes, des saponines, des flavonoïdes

PARTIES UTILISÉES :
Les sommités fleuries

DESCRIPTION :

La vulnéraire des Alpes est une plante annuelle, bisannuelle ou vivace à racine pivotante et fibreuse. Les tiges, dressées ou couchées, couvertes de poils, peuvent atteindre 80 cm. Les feuilles, alternes, sans stipule, sont composées de 3 à 9 folioles inégales; celles de la base, entières, sont disposées en rosette. Les fleurs, de couleurs variées, jaune à jaune orangé, visibles de mai à septembre, sont groupées en capitules à la base desquels se trouvent des petites feuilles disposées en rosette. Le fruit est une gousse ovale contenue dans un calice persistant.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe, la vulnéraire des Alpes préfère les terrains calcaires et peut pousser jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. Ne craignant pas la sécheresse, on la multiplie par semis des graines au printemps. La récolte des sommités fleuries s'effectue à la belle saison en pleine floraison. On les réunit en bouquets et on les suspend dans des endroits secs et aérés jusqu'à séchage complet.


PROPRIÉTÉS :

- Vulnéraire
- Astringente
- Anti-inflammatoire
- Dépurative
- Cicatrisante

INDICATIONS :

- Contusions
- Engelures
- Plaies
- Toux
- Digestion


UN PEU D'HISTOIRE :

Vulneraria était le nom populaire de la plante, passé dans le vocabulaire des officines, puis introduit dans la science botanique par Bauhin (1650).

ATTENTION :


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.